FICHE ACTION N°2

Boîte-à-outils "inclusion par le sport"

Synthèse de la fiche

Description générale et objectifs

L’action consiste à déterminer un certain nombre d’outils d’appui à l’attention d’associations souhaitant œuvrer à :

  1. l’inclusion de tous les publics dans la pratique sportive, et/ou
  2. à l’utilisation du sport comme support d’inclusion
    sociale et professionnelle dans la société.


Au vu de la diversité des cibles concernées ici, cette boîte à outils pourra proposer plusieurs
entrées :

  • un angle parasportif,
  • un angle du sport au féminin,
  • un angle de l’éloignement à la pratique en général,
  • un angle de l’insertion socioprofessionnelle.


Les outils visés ont vocation à être de nature différente, qu’ils soient d’ordre législatif, financier, technique, ou encore qu’il s’agisse d’offres de formation au regard de compétences particulières que la thématique de l’inclusion par le sport peut supposer.

badge Action lancée

OCT 2022
action lancée

badge Action validée par la CFS

DEC 2022
validée par la CFdS

badge Action réalisée

MAI 2023
action réalisée

Objectif(s) opérationnel(s)

Encourager dans les territoires le développement d’une pratique ouverte à un plus large public et connectée aux autres secteurs de la société (santé, inclusion, éducation, environnement).

Pilotage

CROS (Comité Régional Olympique et Sportif)
CPSF (Comité Paralympique et Sportif Français)

Échéances

A déterminer avec le pilote.

badge Action lancée

OCT 2022
action lancée

badge Action validée par la CFS

DEC 2022
validée par la CFdS

badge Action réalisée

MAI 2023
action réalisée

Pourquoi ?

Enjeux

  • Le développement des pratiques d’activités physiques et sportives dans toute leur diversité.
  • L’affirmation des activités physiques et sportives pour relever des défis sociétaux. 

Axe(s) stratégique(s)

Favoriser la continuité d’activités physiques et sportives à tous les âges de la vie par et pour une diversité de pratiques. 

Objectif(s) opérationnel(s)

Encourager, dans les territoires, le développement d’une pratique ouverte à un plus large public et connectée aux autres secteurs de la société (santé, inclusion, éducation, environnement). 

Pourquoi agir ?

  • Des expériences de plus en plus nombreuses et structurantes d’actions liant le sport à des enjeux de santé, d’éducation, d’insertion professionnelle.
  • Un tissu encore peu lisible et qui dispose de fortes opportunités de développement, face à des besoins qui augmentent (défi du bien vieillir, de l’inclusion des jeunes…).
  • Le sport, un acteur souvent historique dans les quartiers prioritaires pour toucher la jeunesse, travailler sur l’ouverture d’esprit et la reprise de confiance en soi de publics fragilisés.
  • Les activités physiques et sportives, un acteur majeur de lien social dans les territoires, en particulier les zones rurales et les quartiers prioritaires.
  • Des actions et dispositifs qui sont parfois peu connus, des acteurs qui ne se connaissent pas forcément entre eux.
  • Une accessibilité de l’offre en question qui mérite d’être renforcée pour un certain nombre de publics.
  • Des freins culturels et des freins connexes et tangibles à l’accès à la pratique. 

Pour qui ?

Publics

  • Associations proposant des activités physiques.
  • Structures souhaitant engager une dynamique d’inclusion en lien avec les associations sportives de son territoire. 

Territoires

Tous les territoires, avec une échelle communale / EPCI pour la mise en œuvre.

Avec qui ?

Pilotage

  • CROS
  • CPSF 

Opérateurs

  • Des Collectivités territoriales (dans le cadre d’une dynamique territoriale à leur échelle).
  • Des CDOS (dans le cadre de l’appui aux clubs en matière d’outillage / développement de l’offre. 

Partenaires

  • OMS
  • Collectivités territoriales
  • Mouvement sportif
  • Opérateurs de l’appui à la vie associative
  • Acteurs de l’insertion professionnelle par le sport (ex : APELS, Sport dans la ville…)
  • Acteurs de l’inclusion sociale et professionnelle par le sport (ex : DAHLIR…)
  • CPSF
  • Labo Cités
  •  

Comment ?

Modalités opérationnelles

Phase 1 – Constitution d’une boîte à outils, à double entrée : 

  • Une entrée « méthode » La boîte à outils pourra s’appuyer sur une analyse croisée avec :
    – d’une part, l’analyse des objectifs en fonction des différents publics,
    – d’autre part, l’analyse de la difficulté des clubs à répondre aux besoins des différents publics.

    Par ailleurs, une dimension territoriale sera à considérer en s’appuyant sur un état des lieux à réaliser auprès des communes et/ou EPCI (quelle(s) priorité(s) de territoire en matière d’inclusion, quelles actions déjà engagées, quels besoins en accompagnement, …). Les collectivités ayant des QPV pourront éventuellement être invitées à mesurer et s’engager sur les réelles performances sociales et territoriales de leurs actions via la plateforme « Sports et Quartiers » mise en œuvre par l’un des partenaires, Labo Cités. De ce croisement, il s’agira d’identifier les outils à mettre à œuvre et/ou à disposition, en priorité.
     
  •  Une entrée « outils » Il s’agit de rassembler les outils ad hoc qui serviront d’appui aux acteurs souhaitant aller plus loin en matière d’inclusion par le sport.

    Une classification pourra être utilisée pour gagner en lisibilité et en efficacité dans l’appropriation des ressources mises à disposition, par exemple :
    – Entrée « publics cibles » : parasportif / féminin / éloignés de la pratique / en vulnérabilité sociale et ou professionnelle,
    – Entrée « compétences » : formation aux fonctions dirigeantes pour féminiser / formation à l’insertion par sport,
    – Entrée « ressources informatives » : législatif / réglementaire ou technique / fléchage d’aide / offre de formation, – (…).

    Concrètement, ce qu’on peut y trouver : un listing où aller chercher l’information / ressources, des fiches pratiques d’aide à la décision, des fiches d’actions modèles pour servir d’exemples, des rapports, des textes de loi…

    De manière générale, une vigilance toute particulière est faite pour s’articuler avec les outils existants par ailleurs, sur les différentes entrées évoquées (site, guide…).

 

Phase 2 – Mise à disposition de la boite à outils : 

  • Mise en œuvre via des dynamiques pro-actives de CDOS Impliqués dans la phase de conception de la boite à outils, les CDOS peuvent engager des démarches d’information sur la boite à outils pour accompagner son appropriation auprès de certains clubs.

  • Mise en œuvre via des dynamiques pro-actives de collectivités territoriales Une information méritera d’être réalisée auprès des Collectivités territoriales pour que celles-ci puissent, elles-mêmes, être en mesure de relayer la plus-value de l’outil auprès de leurs réseaux sportifs. Des temps d’accompagnement à la prise en main de la boite à outils peuvent être à prévoir, sous la forme de webinaire, pour optimiser le temps et toucher davantage de territoires, ou sous la forme de temps bilatéraux, pour favoriser l’échange « sur mesure » en lien avec les préoccupations d’un territoire.

 

Phase 3 – Suivi et actualisation de la boite à outils : 

  • Organiser un suivi de la manière dont la boite à outils est déployée, pour savoir dans quelle mesure elle appuie effectivement les associations pour le développement de l’inclusion par le sport.

  • Mettre en place un système d’actualisation de la boîte à outils. 

Financements

A déterminer en fonction du calendrier et des actions proposées. 

Echéances

A déterminer avec le pilote. 

Conférence des financeurs

Interroger les opportunités de diffusion de la boîte à outils à travers la création d’un site dédié à la CRdS.

Point de vigilance

Une articulation à faire avec les travaux d’observation menés par ailleurs dans le cadre des actions du PST.

Critères d'évaluation et de suivi

  • Fréquence d’actualisation de la boîte à outils.
  • Formaliser un critère qualitatif (questionnaire ?) / mesurer si la boîte à outils appuie effectivement les structures pour le développement de l’inclusion par le sport.
Aller au contenu principal