Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

FICHE ACTION N°13

Boite à outils observation du sport et de son développement en région

Synthèse de la fiche

Description générale et objectifs

L’action consiste à la création d’un observatoire du sport en région pour répondre aux besoins d’éléments régionaux d’analyses et d’observations sur l’offre et la demande sportive. En s’appuyant sur un large éventail de compétences (géographie, socio-économie, statistiques…), l’observatoire devra notamment mettre en place des missions de :

  • création et consolidation de données d’observation du sport ;
  • exploitation des données ;
  • diffusion des résultats ;
  • mutualisation des travaux réalisés par les parties prenantes de la CRdS ;
  • conduite d’études, enquêtes et travaux d’analyses.


L’observatoire doit permettre de disposer d’une vision éclairée de la situation en matière d’offre et de demande sportive en région.

badge Action lancée

OCT 2022
action lancée

badge Action validée par la CFS

DEC 2022
validée par la CFdS

badge Action réalisée

MAI 2023
action réalisée

Objectif(s) opérationnel(s)

Se doter d’une connaissance éprouvée de la situation de l’offre et de la demande sportive et de l’évolution des pratiques sur la région et ses territoires.

Pilotage

COPIL composé de quelques membres de la CRdS (représentants des quatre collèges)

Échéances

Janvier 2023 : lancement du COPIL.

badge Action lancée

OCT 2022
action lancée

badge Action validée par la CFS

DEC 2022
validée par la CFdS

badge Action réalisée

MAI 2023
action réalisée

Pourquoi ?

Enjeux

  • Un enjeu transversal d’observation et de connaissance.
  • Professionnalisation du tissu associatif.
  • Développement de l’emploi de qualité.
  • Les lieux de pratique pour prendre en compte et anticiper les demandes, dans leurs diversités, comme les nouvelles pratiques. 

Axe(s) stratégique(s)

Enrichir le territoire d’une offre sportive adaptée et de qualité.

Objectif(s) opérationnel(s)

Se doter d’une connaissance éprouvée de la situation de l’offre et de la demande sportive et de l’évolution des pratiques sur la région et ses territoires. 

Pourquoi agir ?

  • Des dispositifs d’aides et soutiens existants mais peu mobilisés.
  • Connaissance limitée de la couverture territoriale des besoins par les installations et les activités.
  • Complexité des parcours de subvention.
  • Dispositifs de valorisation et de soutien au bénévolat peu utilisés (CEC / mécénat de compétences). 

Pour qui ?

Publics

Tous les acteurs ayant à mettre en oeuvre des politiques et stratégies en lien avec le champ des APS.

Territoires

Tout le territoire avec des niveaux d’analyse variables.

Avec qui ?

Pilotage

COPIL composé de quelques membres de la CRdS (représentants des quatre collèges).

Opérateurs

Structure porteuse du projet

Partenaires

  • Membres de la CRdS
  • Services de l’Etat : INSEE, économie, emploi, équipement, santé
  • ARS – Agence régionale de Santé
  • Pôle Ressources Sports de Nature et autres pôles ressources
  • Acteurs économiques (cluster montagne / cluster outdoor sport valley)
  • ANDES
  • Agences urbanismes
  • Agences attractivité / tourisme / promotion
  • Laboratoires travaillant sur le sport dans toutes ses dimensions
  • ONAPS
  •  

Comment ?

Modalités opérationnelles

Phase 1 – Création d’un comité de pilotage issu des membres de la CRdS.

Phase 2 – Rédaction du cahier des charges et identification des besoins  :

  • Échanges et partages d’expérience avec l’institut régional de développement du sport Ile-de- France.
  • Définition des missions incombant à cet institut en réponse à des besoins identifiés.
  • Définition du modèle de fonctionnement : ressources dédiées, gouvernance, portage juridique, budget, …
  • Recensement des données existantes. 

 

L’institut tel qu’envisagé doit constituer avant tout une aide à la décision pour des porteurs de projet ou financeurs. Pour ce faire, il doit pouvoir être en capacité : 

  • de centraliser et exploiter des données :
    – données existantes et disponibles (nationales, régionales, locales),
    – données non existantes et/ou non disponibles, dont la collecte doit être définie.
  • d’analyser :
    – traitement des données centralisées,
    – réalisation d’études.
  • de diffuser et mettre à disposition :
    – les résultats des études qui pourront prendre différentes formes (rapports, infographies, cartographies, fiche pratique…),
    – un site internet propre à l’IRDS sera à réfléchir.
    – des données « brutes »
    La mise à disposition de données brutes porte en particulier sur 1) les droits d’accès par types d’acteurs sur certaines données, et 2) des demandes complémentaires si besoin.
  • d’assurer des actualisations. 


Les études, enquêtes, rapports, cartographies et autres publications conduits par l’institut intégreraient un programme d’actions annuel (voire pluriannuel) permettant de prioriser les commandes. Ce programme d’action serait soumis en CRdS et CFS. 

Phase 3 – Validation de la création de l’institut et de son fonctionnement en CRdS et en CFS. 

Phase 4 – Création et mise en oeuvre opérationnelle de l’institut.
Définition d’un programme d’action annuel (voire pluriannuel) 

Financements

Conférence des financeurs

Echéances

Janvier 2023 : lancement du COPIL

Conférence des financeurs

Co-financements à envisager quant au fonctionnement d’un tel institut au service de l’ensemble de la région.

Point de vigilance

  • Garder un lien avec la CRdS.
  • Se doter des compétences nécessaires et en adéquation avec les missions attendues. 

Critères d'évaluation et de suivi

  • Mise en oeuvre effective.
  • Nombre de sollicitations.
  • Nombre de publications.
  • Utilisation et satisfaction par les différents acteurs du sport et notamment les financeurs et porteurs de projet.